« Vous me manquez tous »: Dave De Kock, principal suspect dans la mort du petit Dean, écrit une lettre à sa famille depuis sa cellule

Dave De Kock, incarcéré depuis le 17 janvier, s’est adressé à sa famille pour la première fois depuis les faits qui lui sont reprochés, à savoir l’enlèvement et le meurtre du petit Dean Verbeckmoes, 4 ans.

Depuis sa cellule de prison, Dave De Kock (35 ans) a envoyé une lettre à sa mère, qu’a pu se procurer en exclusivité nos confrères de HLN.

Dans ce courrier, il affirme notamment que sa petite amie Romy W. (25 ans), incarcérée à Gand depuis mi-janvier, est innocente. « Vous me manquez tous, mais Romy me manque aussi beaucoup », débute-t-il. « J’ai entendu dire qu’elle avait été arrêtée et cela me fait énormément de peine. Elle ne peut rien y faire. Elle a tout perdu à cause de moi. »

La chambre en accusation doit se prononcer ce jeudi sur le rôle qu’a réellement joué Romy W. dans la mort du petit Dean.

« Je pleure jusqu’à m’endormir tous les soirs »

Dave De Kock aborde également ses conditions de détention. Il confie ne pas être autorisé à avoir des contacts avec qui ce soit. « Je dois dire que je trouve difficile d’être aussi coupé de tout le monde. Je pleure jusqu’à m’endormir tous les soirs. Je prie chaque jour pour tout le monde et pour moi-même pour une fin heureuse, si tant est que cela soit possible.«