Voici à quoi ressembleront les célébrations religieuses à l’avenir

Le gouvernement a fixé un nombre maximum de 100 fidèles par célébration religieuse, ont indiqué vendredi les évêques de Belgique. 

La date de la reprise des services religieux pour tous les cultes doit encore être décidée mercredi par le Conseil national de Sécurité. Toutefois, la Conférence épiscopale a tracé les lignes directrices des célébrations dans un « protocole » élaboré sous la direction d’experts et approuvé par les autorités. Les responsables pastoraux locaux recevront ce protocole, également consultable sur Cathobel et sur Kerknet, ce vendredi.

Outre la limitation à 100 fidèles sur place, la première phase prévoit le respect d’une distance de 1,5 mètre entre les communiants et d’au moins cinq mètres entre le pasteur et les membres de la paroisse, afin que chaque fidèle jouisse d’un espace d’au moins 10 mètres carrés. Le nombre maximum de participants autorisés devra être affiché à l’entrée.

L’utilisation d’un masque buccal avant et après l’entrée dans le bâtiment de l’église est recommandée. Chaque objet (micro, cierge, …) ne pourra être touché que par une seule personne, précisent les évêques. Les chorales ne pourront pas encore reprendre le chant et il n’y aura pas de collecte d’argent.

Pour ceux dont la santé est fragile ou qui hésitent à participer dans ces conditions, les célébrations à la radio et à la télévision se poursuivront.