Vervoort l’assure: « Le couvre-feu levé au Fédéral ne sera pas rétabli à un autre niveau de pouvoir »

 « Nous restons dans la logique de la prise en charge fédérale de la crise. Il n’y a pas d’alternative au couvre-feu qui est supprimé et donc, à partir du moment où le Fédéral supprime cette mesure, elle ne peut pas être maintenue ou rétablie à un autre niveau de pouvoir », a justifié le ministre-président, au cours d’un mini-débat d’actualité en commission des Affaires intérieures du parlement bruxellois.

Selon Rudi Vervoort, ce qui peut, le cas échéant, être discuté, c’est l’heure d’interdiction des rassemblements en fonction de l’heure de fermeture des terrasses – celles des établissements horeca pourront être exploitées de 8h00 à 22h00 à partir du 8 mai -. Selon lui, les forces de l’ordre y sont favorables « même si on ne doit pas forcément les suivre ». Il ne s’agit pas d’une question de restriction de liberté mais de gestion, a-t-il précisé.