Vandenbroucke met en garde au sujet des voyages dans certains pays: « Nous resterons stricts »

Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, était l’invité de la matinale de la Première ce mercredi. Alors qu’un nouveau comité de concertation est attendu ce vendredi, il a évoqué plusieurs points concernant les mesures sanitaires. 

Les autorités devraient se pencher sur les contacts sociaux des Belges lors de la réunion de vendredi, a confirmé Frank Vandenbroucke : On abordera la question du « nombre de convives au resto et au café, celle des grands gîtes de vacances, une série de questions pratiques« , a-t-il déclaré au micro de la RTBF. Le Codeco aura aussi dans le viseur la rentrée scolaire de septembre, que le ministre veut « traditionnelle »‘.

En parlant vacances, Frank Vandenbroucke s’est montré confiant quant à la carte européenne des voyages. « Nous espérons que la Belgique devienne officiellement orange sur la carte de l’ECDC (qui détermine les règles de voyages et de quarantaines ndlr) et non plus une zone rouge » , a-t-il indiqué. Ce jeudi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) actualisera sa carte et la Belgique devrait en effet passer en orange. « C’est une très bonne nouvelle. Ce qui veut dire que le nombre de contaminations est suffisamment bas », s’est ravi le ministre.

Les mesures d’accueil pour les Belges devraient donc être adaptées en Europe et ils pourraient être exemptés de quarantaines lorsqu’ils se rendront à l’étranger, mais chaque « pays fixe sa propre politique », a rappelé Vandenbroucke. « En ce qui nous concerne, d’ailleursnous resterons stricts vis-à-vis de certains pays où des variants inquiétants circulent : l’Inde par exemple« , précise le ministre. La Belgique exigera une quarantaine et deux tests, même si les personnes sont entièrement vaccinées. Le Royaume-Uni sera aussi concerné par cette mesure.

Bientôt des tests antigéniques disponibles en pharmacie ?

Alors que le certificat Covid entre en phase de test en Belgique ce mercredi, Frank Vandenbroucke a annoncé qu’il serait bientôt possible de réaliser un test antigénique rapide en pharmacie, comme c’est actuellement le cas en France. « Ça dépendra de la volonté du pharmacien d’organiser cela, mais nous avons bon espoir que cette décision, en cours de finalisation, puisse être concrétisée rapidement », a-t-il déclaré.

Attention tout de même, le test antigénique n’est pas accepté de partout en Europe. « Pour entrer en Belgique, par exemple », précise le ministre. « Nous exigeons soit une vaccination totale (de plus deux semaines), un certificat de guérison, ou un test PCR négatif. Les Belges qui arrivent sans test, sans vaccination, peuvent encore faire un test PCR à leur arrivée. Mais pour les étrangers, le test PCR négatif sera requis. »