Une ado se suicide à Gand après avoir été violée : les deux suspects majeurs restent en détention

Les deux hommes, âgés de 18 et 19 ans, étaient absents à l’audience en raison d’une mise en quarantaine liée aux mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Dans cette affaire, trois autres agresseurs présumés sont mineurs. L’un a été placé au centre fédéral fermé pour jeunes « De Grubbe » à Everberg, tandis que les deux autres ont intégré une institution judiciaire pour mineurs à Wingene. Selon le quotidien Het Nieuwsblad, il s’agit de deux frères âgés de 14 et 16 ans, qui ont été placés pour respectivement un et trois mois.

Toute personne ayant des idées suicidaires peut contacter la ligne d’écoute du Centre de Prévention du Suicide au 0800 32 123 (elle est anonyme, gratuite et disponible 24h/24). Plus d’infos sur www.preventionsuicide.be.