Un suspect arrêté pour avoir mis le feu à un sans-abri qui dormait à la gare du midi

Ce dernier précise que l’homme victime des faits a été grièvement blessé et que ses jours étaient en danger, avant d’ajouter que son état est toujours critique mais désormais stable. La police fédérale des chemins de fer a été appelée, vers 03h30 samedi matin, en station de métro Bruxelles Midi pour un incendie et une personne brûlée.

Avisé des faits, le parquet de Bruxelles a demandé au laboratoire de la police judiciaire fédérale de se rendre sur place et a désigné un médecin légiste.

Un suspect a pu être identifié et arrêté samedi matin peu de temps après l’intervention. Il a été auditionné au cours de la journée par la police et sera mis dimanche à disposition d’un juge d’instruction, saisi pour tentative de meurtre à la suite d’un incendie.

Le parquet de Bruxelles se refuse pour le moment à faire de plus amples commentaires dans l’intérêt de l’enquête en cours.

Selon des précisions données par Sudinfo, l’auteur aurait bouté le feu au moyen de journaux placés sur le sans-abri et d’un briquet. Notamment grièvement brûlé au niveau du dos, la victime aurait été transportée au centre des grands brûlés de l’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek.

Le suspect (W. RD.), âgé de 34 ans, aurait été libéré vendredi de la prison de Saint-Gilles, où il avait été incarcéré pendant 8 mois pour des vols en série, toujours selon Sudinfo.

Il ne s’agirait pas d’un acte de violence gratuite. Les deux hommes seraient d’origine polonaise. Selon Me Isaac Miller qui s’est exprimé dans Sudinfo, il s’agirait d’un acte accidentel, le suspect essayant de faire du feu pour se réchauffer. Son client aurait rencontré la victime le soir-même et ils auraient bu ensemble de la bière et de la vodka. N’ayant pas de proches en Belgique, le suspect aurait décidé de dormir dans la gare du Midi. Son avocat précise qu’il n’a pas pris la fuite. Le suspect prétend avoir essayé d’éteindre le feu.