Un procès pour euthanasie qui s’annonce tendu et sous haute tension

Le procès est prévu pour deux semaines.

Le procès, qui débute vendredi avec la seule lecture de l’acte d’accusation et les éventuels actes de défense, n’entrera dans le vif du sujet que lundi avec les interrogatoires des accusés. Il s’annonce tendu, comme l’a déjà montré l’audience préliminaire tenue en décembre au cours de laquelle devait être arrêtée la liste des témoins.