Un étudiant flamand sauve la vie d’un garçon de 14 ans victime d’un arrêt cardiaque dans son club de foot

Jérôme Callebaut est étudiant en médecine et également membre du club de foot du KSV Sottegem (Flandre-Orientale). Il était donc présent la semaine dernière lorsqu’un jeune garçon de 14 ans a été victime d’un arrêt cardiaque durant l’entraînement.

« Certaines personnes avaient déjà commencé la réanimation cardiaque lorsque je suis arrivé. Je l’ai donc reprise en mains, et j’ai envoyé quelqu’un chercher un défibrillateur », explique le jeune homme à la VRT. Grâce à l’appareil, le coeur du jeune garçon a pu repartir, ce qui lui a sauvé la vie.

Un défibrillateur facile d’utilisation

Hasard des choses, Jérôme Callebaut milite depuis de nombreux mois pour que chaque club de foot soit muni d’un défibrillateur automatique externe. Ces appareils sont très faciles à utiliser. Lorsqu’un arrêt cardiaque est constaté, il suffit de placer les électrodes sur la peau du patient et la machine calcule toute seule si un choc doit être administré. « C’est exactement ce qu’il s’est passé dans ce cas-ci », précise l’étudiant. L’avantage est qu’il ne faut donc pas beaucoup de connaissances médicales pour l’utiliser. Il faut simplement avoir le réflexe d’aller la chercher, et savoir comment placer les électrodes : sur un torse sec et sans objet métallique, l’une sous la clavicule droite, l’autre sur le côté gauche du thorax. En cas de besoin, un appel au 112 peut confirmer la procédure qui est déjà indiquée sur l’appareil.

Grâce à l’intervention rapide, le jeune garçon est aujourd’hui complètement remis.

« Il faudrait vraiment que tous les clubs possèdent un tel appareil », préconise l’étudiant. Les joueurs de foot peuvent en effet être victimes d’arrêts cardiaques, comme en témoigne l’incident vécu par Christian Eriksen en plein match à l’Euro 2020. « Ces appareils sont chers, mais les clubs peuvent les louer pour 30 à 35 euros par mois », ajoute l’étudiant. « Ils peuvent vraiment sauver des vies. »