« Un consensus sur cinq points pour changer le rythme annuel des étudiants » : la rentrée dans l’enseignement supérieur devrait avoir lieu fin août

« Le groupe de travail de l’Ares (Fédération des établissements d’enseignement supérieur) qui planche sur le futur calendrier de l’année académique est arrivé à un consensus sur cinq points », a annoncé lundi la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), interrogée sur les nouveaux rythmes à l’étude dans le secteur en Commission du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Voici les cinq points sur lesquels s’accordent l’ensemble des acteurs du secteur (établissements et représentants des étudiants et syndicaux) et les secteurs de la jeunesse et du sport :

– avancer la rentrée fin août,

– immuniser les vacances de Noël,

– ménager de réelles plages de repos,

– maintenir le volume des apprentissages, et

– prévoir une vraie coupure l’été entre deux années académiques.

« Mais le temps n’est pas encore venu de conclure, a insisté la ministre. Les discussions se poursuivent entre tous les acteurs. »