Trains, crèches, eau, hospitalisations : des coups de pouce et des coups durs pour le portefeuille des Belges en 2023

Le prix des crèches et services d’accueil subventionnés en Fédération Wallonie-Bruxelles diminuera de 30 % à partir du 1er janvier pour les parents qui élèvent seuls leur enfant. Ce critère de monoparentalité n’existait pas et complète les dispositions permettant une diminution du prix pour les familles nombreuses. La facture à partir de janvier sera donc équivalente à 70 % du montant actuel pour les familles monoparentales. Le tarif pour la crèche deviendra par ailleurs gratuit pour les personnes bénéficiant du statut BIM (bénéficiaires de l’intervention majorée).

Les titres-services plus chers à Bruxelles

À partir du 1er janvier, le prix des titres-services en Région bruxelloise passera de 9 à 10 euros. Pour les gros consommateurs, il atteindra même 12 euros. La déduction fiscale reste, en revanche, de 15 % sur les 163 premiers titres-services achetés par personne et par année fiscale. La réduction d’impôt reviendra donc à 1,50 euro/titre-service, précise le cabinet du ministre régional de l’Emploi, Bernard Clerfayt (Défi). Les Bruxellois peuvent commander jusqu’à 500 titres-services maximum par année civile. Les 300 premiers leur sont vendus au prix de 10 euros (au lieu de 9 euros auparavant). Les 200 suivants grimpent, eux, à 12 euros (au lieu de 10 euros auparavant). Dans certains cas spécifiques, à l’instar des familles monoparentales ou chez les utilisateurs en situation de handicap, le quota est plus élevé. Il leur est ainsi possible d’acheter jusqu’à 1 000 titres-services par an, au prix de 10 euros l’unité.

Quinquet entreprise sociale apprentissage EFT travail rénovation repassage Titre service

Hausse des tarifs à la SNCB, pas à la Stib ni au Tec

La SNCB adaptera ses tarifs le 1er février 2023, avec une augmentation de 8,73 % en moyenne. Un « billet senior » pour les plus de 65 ans coûtera ainsi 7,80 euros (+0,60 euro) à partir de février et un « billet jeune » jusqu’à 26 ans coûtera 7,10 euros (+0,50 euro). Les tarifs des abonnements domicile-travail et des abonnements scolaires, dont l’évolution est en partie basée sur l’évolution de l’indice santé, seront, eux, ajustés de 9,73 %. La société de chemin de fer estime qu’elle n’a pas le choix vu la hausse des prix de l’énergie.

En revanche, la Stib, l’opérateur de transports en commun à Bruxelles et le Tec, son homologue wallon, ont annoncé le gel des prix. À Bruxelles, l’abonnement pour les seniors (plus de 65 ans) passera même à 12 euros par an (1 euro par mois) dès le 1er février 2023 comme pour les étudiants.

SNCB illustration.
SNCB ©Belga

L’eau wallonne un peu plus chère

En douceur… Le prix de l’eau augmentera en Wallonie le 1er janvier. Pour une consommation moyenne, la hausse de la facture sera de 16 euros par an, ou 1,33 euro par mois. L’augmentation concerne les 190 communes desservies par la SWDE. L’intercommunale inBW a aussi décidé d’augmenter le prix dans sa zone. Soit, pour un ménage moyen de trois personnes consommant 100 m3 d’eau par an, environ 2 euros de plus par mois.

Hausse de 15 % sur les timbres poste

Le prix du timbre va augmenter d’environ 15 % le 1er janvier. Plus précisément, le prix du timbre non prior augmente de 16,8 % pour arriver au tarif unitaire de 1,39 euro alors que le timbre prior augmente de 14,8 % par rapport à 2022, pour atteindre les 2,17 euros. Par rapport à 2019, lorsque le timbre non prior à 0,95 euro a été introduit, le prix a déjà augmenté de près de moitié (46,3 %). Quant au prix du timbre prior, il a triplé de valeur depuis 2017. Les hausses de prix pour les colis sont du même ordre.

La consultation chez le médecin généraliste passe à 30 euros

Honoraires. Le prix de la consultation, tant chez les médecins généralistes que chez certains spécialistes, grimpera à 30 euros à partir du 1er janvier. Les honoraires de consultation les plus bas vont également être valorisés. Le tarif d’une consultation chez le médecin généraliste passera ainsi de 27,25 euros (en 2022) à 30 euros. Ce qui représente une hausse supplémentaire de 0,81 euro en plus de l’indexation de 7,11 %, portant l’augmentation totale à 10 %. Les consultations de spécialistes tarifées à moins de 30 euros atteindront aussi le montant de 30 euros à partir du 1er janvier. Quant aux consultations déjà supérieures à ce prix, elles seront également majorées. Par ailleurs, les honoraires des médecins seront indexés le plus linéairement possible à 7,11 %, dont 2 % étaient déjà appliqués l’année dernière.

L’accès au crédit-temps pour soins à un enfant et sa durée sont réduits

La durée maximale du crédit-temps pour soins à un enfant sera réduite de 51 mois à 48 mois à partir du 1er janvier 2023. Et l’âge maximal de l’enfant duquel on prend soin sera abaissé de 8 ans à 5 ans (pour les nouveaux entrants dans le dispositif). C’est ce qu’a décidé le gouvernement fédéral lors de la confection de son budget pour l’année 2023. Le travailleur qui prend un crédit-temps perçoit une indemnité de l’Onem, qui varie (entre 150 et 600 euros net par mois) en fonction du type d’interruption (1/5, mi-temps ou temps plein) et de l’âge du travailleur.

Et d’autres augmentations diverses

Télécoms : Proximus appliquera une hausse de tarifs de la plupart de ses services, de 4 à 6 % en moyenne, dès ce 1er janvier. Cela concerne la plupart des offres combinées, l’Internet fixe, l’usage d’une ligne de téléphone fixe, etc. Scarlet augmentera également le tarif de certains de ses produits, tout comme Orange (le 15 janvier) et Voo (le 1er février).

Assurance hospitalisation : tout comme les primes d’assurance habitation (voir par ailleurs), les primes de certaines assurances hospitalisation ou dentaires augmenteront. Dans différentes proportions allant de quelques pourcents à plus de 15 %, largement au-delà de la seule indexation.

Banques : par contre, sauf exceptions (Beobank, Europapank, Crelan), le secteur bancaire n’augmentera pas ses tarifs le 1er janvier.

Motos et voitures sans permis : dès le 1er janvier 2023, lors de la revente à un particulier (réimmatriculation) ou après un accident, un contrôle technique (48,50 euros) sera instauré pour les motos de catégorie L et de cylindrée supérieure à 125 cm³ (voitures sans permis, buggys, quads).

Cigarettes : l’ensemble du domaine ferroviaire belge (gares, quais…) va devenir non fumeur dès le 1er janvier 2023. Amendes de 50, 75 ou 150 euros à la clé.