Tinne Van der Straeten et Zuhal Demir se font un baiser passionné: la campagne choc sur l’énergie (PHOTO)

Le débat sur le nucléaire et l’approvisionnement énergétique de la Belgique était déjà tendu sur le plan politique, mais un acteur privé a décidé de le rendre encore un peu plus électrique. Le fournisseur d’énergie Bolt a fait réaliser une nouvelle fresque murale, représentant un baiser entre la ministre de l’énergie fédérale Tinne Vanderstraeten (Groen) et son homologue flamande Zuhal Demir (N-VA).

Tinne Van der Straeten et Zuhal Demir se font un baiser passionné: la campagne choc sur l'énergie (PHOTO)©DR

Les tensions entre les deux élues sont connues. La première est en faveur d’une approche durable avec le moins de nucléaire possible tandis que la seconde défend une stratégie dans laquelle plusieurs réacteurs nucléaires resteraient en activité. Des divergences que la plateforme énergétique dit vouloir faire tomber avec ce message exposée sur la place Leopold à Anvers, afin qu’elles « entament ensemble l’élaboration d’une politique climatique solide et durable dans les meilleurs délais ».

Selon une étude de l’entreprise, près de la moitié des Belges (47%) ne ferait plus confiance au marché actuel de l’énergie.70% d’entre eux se déclarent préoccupés par la sécurité de l’approvisionnement en gaz et électricité et 67% de la population s’inquiète de savoir si leurs différents gouvernements prennent des mesures suffisantes pour atteindre les objectifs climatiques

« Nous manquons cruellement d’un plan cohérent porté par une majorité, indépendamment des différents partis et régions, en ce qui concerne la production d’énergie renouvelable. Pourtant, nous constatons que la coopération entre les gouvernements est difficile. Ensemble, ils pourraient pourtant faire réellement progresser les énergies durables en Flandre et en Belgique. Il est temps de se réconcilier, et de rattraper ensemble le temps perdu. Car ce n’est qu’unis que nous pourrons surmonter cette crise climatique », affirme Pieterjan Verhaeghen, cofondateur et directeur général de Bolt.

Les deux ministres concernés ont réagi ce matin avec humour. « Les baisers de la fraternité communiste sont rarement une bonne nouvelle pour la population. J’espère que notre coopération est basée sur les faits et le bon sens et non sur l’amour idéologique », tweete Zuhal Demir, avec une image de l’ancien chef d’état de l’URSS Léonid Brejnev et du dirigeant de la République démocratique allemande (RDA) Eric Honecker. La ministre reconnaît qu’il s’agittoutefois d’une belle campagne sur l’amour.

Tinne Van der Straeten dit rejoindre Bolt sur l’urgence d’avoir une politique climatique ambitieuse. « Une collaboration intense est cruciale, je suis tout à fait d’accord. Vous pouvez compter sur ma passion Zuhal Demir, mais restons professionnelles », ponctue la ministre fédérale avec un tweet bisou.