Thomas n’avait même pas 30 ans : le policier tué à la Gare du Nord était originaire de Liège

Deux policiers ont été attaqués par un individu dangereux et renseigné comme extrémiste potentiel par l’OCAM. L’agresseur, Yassine M., s’était rendu plus tôt dans la journée de jeudi au commissariat. Entendu par les services de police, il aurait dit qu’il allait commettre un attentat sur des policiers. Pourtant, il a été relaxé après l’avis du magistrat.

La même journée, une patrouille de la zone de police Bruxelles-Nord a été attaquée par un individu armé d’un couteau, rue d’Aerschot à Schaerbeek. Le même Yassine M. D’autres policiers sont venus en renfort et ont tiré sur l’assaillant afin de le maîtriser.

Les deux policiers et l’auteur, blessés, ont été emmenés à l’hôpital. L’un des policiers, qui a été touché au cou, est entre-temps malheureusement décédé des suites de ses blessures.

Le malheureux policier défunt s’appelait Thomas M., était âgé de 29 ans et originaire de Donceel, en région liégeoise. Il avait un frère jumeau, ainsi qu’une sœur. Il était actif, dans la police bruxelloise, depuis quelques années seulement.

Nombreux de ses collègues policiers, choqués et dépités, décrivent ce matin un homme impliqué, bienveillant et très professionnel.

Pour rappel, le parquet fédéral belge s’est saisi de l’enquête. « Nous avons repris le dossier car il y a une suspicion de motif terroriste, ce qui devra bien sûr être confirmé ou infirmé par l’enquête », a déclaré Eric Van Duyse, porte-parole du parquet.