Sophie Wilmès: « Si l’initiative socialiste nous rapproche de la solution, je la saluerai »

La Première ministre Sophie Wilmès (MR) estime samedi dans L’Echo que tout initiative qui rapproche le pays de la formation d’un gouvernement fédéral doit être « accueillie positivement », y compris celle qui a suscité le courroux de son président de parti en milieu de semaine dernière. Interrogée sur la démarche de la famille socialiste que Georges-Louis Bouchez a qualifié de « presque petit coup d’Etat », la Première ministre assure que « toute initiative qui aurait pour effet d’avancer sur la formation d’un gouvernement doit être accueillie positivement (…) Si cette initiative nous rapproche de la solution, je la saluerai. »

Le président du MR avait accusé PS et sp.a de contourner le Roi en consultant « sans les premiers partis des deux Communautés », donc sans la N-VA à la base des négociations.

« Vu les enjeux qui sont devant nous, (la) solution doit venir rapidement et avec la majorité la plus large possible », par exemple en partant des dix partis qui soutiennent les pouvoirs spéciaux, suggère Mme Wilmès. « On a devant nous des challenges et des difficultés potentielles pour la population belge qui méritent qu’on transcende certains antagonismes (…) Mais ce n’est pas à dix ou rien bien sûr », précise-t-elle.