Signaler les contrôles de police sera bientôt interdit en France: quid en Belgique?

Lors d’opérations d’envergure, certaines applis collaborent déjà avec les autorités.

Avertir les autres usagers de la route d’un danger présent sur la chaussée, de travaux, voire de contrôles de vitesse ou de barrages de police, est devenu un véritable réflexe pour des milliers d’automobilistes adeptes d’applications telles que Waze et Coyote. Mais ce comportement participatif est souvent pointé du doigt pour son côté peu éthique : signaler un contrôle d’alcoolémie peut permettre à des automobilistes sous influence de prendre un autre chemin et de risquer la vie des conducteurs qu’ils croiseront.

(…)