« Si l’on veut devenir célèbre, il faut mutiler son corps parfaitement sain » : les propos transphobes de Dries Van Langenhove choquent la Flandre

Une séquence de l’émission K2 Zoekt K3, diffusée en début de semaine par la chaîne flamande Studio 100, a fait couler beaucoup d’encre dans le nord du pays. Et pour cause. L’émission, qui recherche le prochain membre du groupe K3, a déclenché la colère de Dries Van Langenhove (Vlaams Belang).

En cause ? L’audition d’Emma Wagemans, après laquelle la jeune femme explique être transsexuelle et « être née en tant que Geert« . Emma Wagemans livre ensuite son témoignage poignant, expliquant avoir été beaucoup harcelée quand elle était jeune. « Après l’école, je suis allée dans ma chambre et j’ai pu mettre une robe et être moi-même« . La jeune femme explique ensuite souhaiter que son parcours puisse inspirer les plus jeunes.

pic.twitter.com/Hmvle2tXPq

— Dries Van Langenhove MP (@DVanLangenhove) September 14, 2021

Des propos graves aussitôt dénoncés par plusieurs internautes. « Cela me rend tellement malade« , écrit l’une d’entre eux. « L’empathie n’est pas dans votre dictionnaire« , pointe cet autre internaute, avant de continuer : « quiconque ne correspond pas à votre définition du flamand pur doit s’en débarrasser. Non merci, pas de VB en 2024 non plus« .

« Se plier à la woke mania »

Mais le fondateur de Schild&Vrienden ne s’est pas arrêté là. Dans une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube, l’homme politique revient sur ce thème et multiplie les propos transphobes. Selon lui, l’histoire d’Emma est un mauvais exemple pour les jeunes, dénonçant l’attitude des médias. « Si l’on veut être applaudi par les médias et devenir célèbre, il faut mutiler son corps biologiquement parfaitement sain« , affirme-t-il, ajoutant que Studio 100 recherche la diversité afin de « se plier à la woke mania« .

La vidéo a depuis été supprimée de la chaîne Youtube par DGP Media, qui détient le groupe VTM, suite à un problème de droits d’auteurs. Un court extrait de l’audition d’Emma lors de l’émission K2 Zoekt K3 était en effet présent dans la vidéo. Une attitude « lâche et « hypocrite » dénoncée par Dries Van Langenhove, qui parle d’un « combat inégal ». « DPG Media, une très grande entreprise avec des centaines de millions de bénéfices et de subventions, peut facilement se tourner vers Youtube pour faire mettre notre vidéo hors ligne. Nous pouvons protester contre cela, mais cela prend beaucoup de temps et les chances de succès sont faibles« , explique-t-il sur Twitter.

De son côté, Emma ne se laisse pas abattre. Elle a réagi aux déclarations de Dries Van Langenhove dans une vidéo humoristique postée sur TikTok dans laquelle la jeune femme fait mine de prendre des notes lorsque l’homme politique explique comment devenir célèbre et passer à la télévision. « J’en prends note, Dries », plaisante-t-elle en commentaire de la publication.