Sarah Schlitz: « On voudrait un recensement officiel des féminicides dès 2022 »


L’objectif premier d’un Service d’accueil des victimes (ici, celui de Bruxelles), c’est d’humaniser la justice.

Rencontre avec une assistante de justice: « Je dis aux victimes : il sait que vous êtes sortie du silence »

Les dossiers mœurs ont doublé en trois ans au parquet de Bruxelles. Le service d’accueil des victimes accompagne les plaignantes tout au long de la procédure. L’auteur présumé, s’il est identifié, est toujours entendu à la demande du magistrat, indique Pascale Preud’homme, assistante de justice.