Réforme de l’Etat: la consultation citoyenne a récolté 40.000 réponses en deux semaines

La plate-forme de dialogue a été lancée fin avril. Des citoyens, des classes, des organisations de la société civile ont six semaines pour y proposer leur avis sur la structure de l’État belge.

Depuis lors, quelque 40.000 réponses ont été reçues. « Cela montre que les citoyens trouvent bien leur chemin vers la plate-forme », constate Annelies Verlinden, répondant ainsi aux critiques formulées lors du lancement qui jugeaient le dispositif trop coûteux, compliqué et inefficace.

Ces derniers jours, le SPF Stratégie et Appui (BOSA) a mis en place un certain nombre d’améliorations, ajoute le ministre Clarinval, dont une amélioration de la convivialité du site. En outre, il est clairement indiqué qu’il n’est pas obligatoire de répondre à l’ensemble de l’enquête et que l’on peut se contenter de répondre à une seule thématique ou même une seule question.

La consultation est ouverte jusqu’au 5 juin. Le gouvernement espère impliquer « encore plus de personnes » dans le mois qui vient, selon Mme Verlinden.

Ensuite, les avis et idées recueillis sur la plate-forme seront compilés dans un rapport qui sera mis à la disposition du public et transmis au gouvernement fédéral et au Parlement à l’automne 2022. Le Parlement pourra s’inspirer du rapport pour approfondir certains sujets/débats dans le cadre de panels de citoyens ou de panels mixtes composés de citoyens et de parlementaires.

« Ce rapport constituera un apport important pour le renouveau de notre démocratie et la préparation d’une future réforme de l’État. Nous souhaitons poursuivre le dialogue sur base des idées et des recommandations des participants à ce processus », concluent les ministres Verlinden et Clarinval dans le communiqué.