Rassemblements, manifestations, marchés, heures de fermeture de l’Horeca : les nouvelles décisions prises par nos autorités (Mise à jour)

En plein air, il sera possible de se réunir à 400 maximum. Puis, 800 en août. Ceci vaut également pour les manifestations. L’Horeca devra toujours fermer à 1 h du matin.

C’est, sans nul doute, l’un des points qui a suscité le plus de réactions ces dernières semaines. Après la manifestation contre le racisme, réunissant plus de 10.000 personnes (pour l’immense majorité masquées), après les rassemblements de plusieurs centaines de personnes ce week-end (discothèque en plein air place Flagey à Ixelles, regroupement à Anderlecht et dans les Marolles,…), les bourgmestres comme la population étaient en attente de clarté quand à ce qu’il sera permis de faire, ou non, durant l’été. Voici ce qui a été décidé.

Evénements culturels, rassemblements, manifestations : 400 personnes maximum

« Directement ou indirectement », les personnes qui se sont réunies à Bruxelles (Flagey, Anderlecht,…) ont « pris le risque de mettre en péril des mois d’efforts collectifs », a d’abord souligné la Première Ministre concernant les rassemblements. « Je rappelle que nous ne sommes pas à l’abri d’un rebond de l’épidémie.Il suffit de regarder l’évolution de l’épidémie dans d’autres pays du monde, certains très proches de nous. Bien entendu, je réalise que ces derniers jours représentent la fin des examens pour les uns, le début de l’été pour les autres. Probablement que la plupart des jeunes qui faisaient la fête samedi soir s’estiment moins vulnérables au covid-19. C’est une erreur. Le virus n’est pas inoffensif, même quand on est un jeune adulte. De plus, de tels rassemblements facilitent la propagation rapide du virus », a rappelé Sophie Wilmès.

Comme annoncé initialement, les événements dans l’espace public sont autorisés à partir de ce 1er juillet, avec une limite de 200 personnes maximum en intérieur et de 400 personnes en extérieur. Ceci vaut également pour les manifestations, plus question d’autoriser des manifestations de plusieurs milliers de personnes comme celle du 7 juin à Bruxelles.

Au 1er août, les vannes seront ouvertes plus grand encore : il sera alors possible de se réunir à 400 à l’intérieur et à 800 en plein air.

Dans tous les cas, un outil en ligne (matrice, accessible dès le 1er juillet), obligatoire, devra être utilisé pour savoir si l’organisation d’un événement réunissant plus de 200 personnes peut être tenu. Si la matrice permet l’événement, le mot de la fin reviendra toujours aux autorités locales (donc les bourgmestres), qui devront valider ou s’opposer à la tenue de ce dernier.

Marchés en plein air : retour à la normale (ou presque)

C’était très largement demandé par le secteur des maraîchers, voilà qu’ils ont été entendus : les marchés en plein air ne devront plus se contraindre à une limite, parfois très problématique (sur les gros marchés), de 50 étales. Les marchés peuvent donc redémarrer en mode presque normal, puisque les maraîchers devront toujours porter un masque. Pour les passants et les clients, il reste « fortement recommandé ».

Cérémonies, réceptions, mariages

Jusqu’ici, à l’Eglise, seuls les rassemblements de 100 personnes étaient autorisés. Les experts et le monde politique ouvrent les vannes : l’on pourra désormais s’y rassembler à 200. Quid des salles de banquets ? A partir de ce premier juillet, des réceptions pourront bien être organisées avec vos convives, pour un mariage ou autre événement festif. Mais nous ne pourrons pas nous y retrouver à plus de 50, au grand dam du secteur des salles de mariage, notamment. Du moins jusqu’à début août, minimum.

Horaires de l’Horeca élargis : c’est non !

Pour d’aucuns, le débordement de la place Flagey samedi dernier s’expliquerait entre autres, par l’heure de fermeture précoce des établissements Horeca (une heure du matin, pour rappel). La question de l’élargissement des horaires de fermeture nocturne des bars et cafés était donc sur la table du CNS. Qui a décidé de ne rien changer au modus operandi actuel : les bars devront toujours fermer à une heure du matin, maximum.

Monde de la nuit, discothèques

C’était à craindre pour le secteur, mais il n’y aura pas de changement pour les discothèques, qui devront garder leurs volets fermés jusqu’au 31 août. Nos autorités estiment que la nature de ces lieux n’est pas compatible avec le respect des mesures de distanciation.