Procès des bourreaux de Valentin: l’avocat d’Alexandre Hart dénonce la stratégie de « suicide judiciaire » de son client

Belgique

Me Renaud Molders-Pierre a précisé mardi après-midi devant la cour d’assises de Liège que son client, Alexandre Hart, ne conteste pas sa culpabilité complète pour les faits qui lui sont reprochés. 

L’avocat a assuré aux membres du jury qu’ils peuvent répondre « oui » à toutes les questions qui leur seront soumises lors de la délibération. Me Renaud Molders-Pierre a annoncé que son client a décidé de prendre ses responsabilités depuis le début du procès. Il reconnaît sa culpabilité sur l’ensemble des faits. « C’est la défense qui vous dit que vous devez répondre ‘oui’ à toutes les questions qui concernent Alexandre Hart. Je suis venu vous dire que je n’ai rien à vous dire. Ce sera différent sur la peine. Mais Alexandre Hart est en aveux sur les tortures, sur l’intention homicide, sur la préméditation et sur tous les autres faits. Il n’est pas nécessaire de se poser les questions théoriques habituellement d’usage », a plaidé l’avocat.

L’avocat d’Alexandre Hart a dénoncé aussi l’attitude de son client, qui aurait tendance à entrer dans une stratégie d’exagération et de « suicide judiciaire » en se donnant le rôle le plus sombre dans la dynamique qui a animé le groupe des accusés lors des faits. « Il veut à tout prix se présenter en leader », a regretté Me Molders-Pierre.

Les plaidoiries de la défense de Belinda Donnay et Dorian Daniels auront lieu mercredi.