Procès des attentats : Salah Abdeslam s’en serait pris à un policier

Ce qui n’a pas été dit lors du procès, c’est que, au même moment, un policier portait également plainte contre Salah Abdeslam.

Le récit des policiers diffère de l’accusé : “Il y a eu un incident avec un suspect qui s’en est pris à un agent, un PV va être transmis au parquet”, explique le ministre de la Justice. “Des gens essayent de déstabiliser les forces de l’ordre, mais on est dans un état de droit et je vais continuer à faire appliquer les mesures préconisées par la police pour ne pas prendre de risques pour les victimes, pour la société, pour les policiers.

Les forces de l’ordre présentes ce matin-là expliquent donc que c’est bel et bien Salah Abdeslam qui se serait rebellé.