Procès des attentats à Bruxelles: Salah Abdeslam affirme avoir été frappé durant son transfert

Les préparatifs de la cellule du 22 mars 2016 ont été reconstitués pas à pas

Me Paci a dès lors demandé à la présidente d’acter la déclaration de son client et de faire venir un médecin légiste pour constater ses blessures. « M. Abdeslam a été frappé à la lèvre. Ce n’est plus possible! », a lancé la pénaliste. « On a un souci de violence majeur avec les personnes encagoulées dans le box », en référence aux policiers qui encadrent les accusés dans la cour d’assises.

Comment « Miguel Dos Santos », alias Ibrahim El Bakraoui, a dupé le propriétaire de l’appartement de la rue Max Roos, deux mois avant les attentats

Le procureur fédéral Bernard Michel a pour sa part expliqué s’être adressé à l’accusé pour lui demander s’il allait bien. « Il a dit oui et je n’ai pas constaté de traces. » Ce à quoi la défense a répondu que son client présentait une blessure à l’intérieur de la bouche, qui n’était donc pas visible.

Salah Abdeslam s’est ensuite excusé auprès des victimes, qui ne sont « pas venues ici pour entendre ce genre de choses, mais il faut les dire ». « Je n’ai d’abord pas voulu aborder cet incident par pudeur, pour ne pas interrompre l’audience et par respect pour les victimes. » Mais « les incidents ne cessent de se répéter, si ce n’est pas avec moi c’est avec un autre. »