Pour prendre le train, le Wallon a besoin de sa voiture

Selon l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps) près de 40 % des citoyens ne sont pas suffisamment proches d’une gare pour s’y rendre à pied ou à vélo, rapportent les titres Sudpresse jeudi. Dans 78 communes, 100 % de la population habite à plus de 3,5 kilomètres d’une gare. D’après l’Iweps, à peine 16,8 % de la population wallonne peut dès lors facilement accéder à une gare de la façon la plus écologique possible, c’est-à-dire à pied. Distante de moins d’1 km, la gare la plus proche peut dès lors être rejointe en moins de 15 minutes, selon l’étude. « Les taux de couverture sont relativement faibles pour le mode piéton, concède l’institut. « Mais ils sont assez élevés pour le vélo et la voiture ». 61,4% des Wallons peuvent en effet se rendre à la gare en moins de 15 minutes à vélo en parcourant moins de 3,5 km.

Pour les voitures, ils sont forcément encore plus nombreux puisque 86,5% de la population wallonne se trouve à moins de 10 minutes de voiture d’une gare, en moyenne. Globalement, cela ne semble donc pas trop compliqué de prendre le train, même si cela implique de devoir combiner deux modes de transport, dont la voiture. Et pourtant, seulement 4% des déplacements domicile-travail en Wallonie passent par le train. Autant dire que la marge de progression est grande.