Plusieurs milliers de personnes rassemblées à Bruxelles pour demander des mesures face à la crise énergétique

Quelques milliers de militants syndicaux se sont rassemblés mercredi matin place de la Monnaie à Bruxelles. Les trois principales organisations de travailleurs du pays, FGTB, CSC et CGSLB, demandent aux autorités des mesures fortes devant permettre aux citoyens de traverser la crise énergétique. Des militants de différents secteurs ont témoigné tour à tour des difficultés auxquelles ils étaient confrontés. Les présidents des instances syndicales devaient s’adresser à la foule avant qu’un cortège rouge et vert ne se rende, par la rue de l’Ecuyer, vers le Mont des Arts, tout proche du siège de la Fédération des entreprises de Belgique.

Outre le gouvernement, plusieurs dossiers opposent en effet les syndicats au patronat: la loi de 1996 sur la marge de hausse salariale et la répartition des 900 millions d’euros de l’enveloppe bien-être qui doit permettre de revoir à la hausse les allocations sociales les plus basses. Le gouvernement devait reprendre la main sur ce dossier le 15 septembre, mais il semble vouloir donner encore un peu de temps à la concertation sociale.