Plus de 600 écoles sortiront leur petite laine pour relever le défi « Gros pull »

Objectif pour les quelque 100.000 élèves et enseignants participants: réduire la consommation d’électricité et de chauffage de leur établissement et prendre conscience de l’impact de notre consommation d’énergie sur le climat. Alors que les prix de l’énergie flambent, le challenge « Gros pull » poussera les thermostats scolaires à la baisse. Moins 1°C dans les classes et bureaux, c’est 7% d’énergie consommée en moins pour 600 écoles primaires et secondaires, souligne l’ASBL Good Planet, qui gère la campagne nationale des « Good Planet Challenges ». Ces cinq défis de sensibilisation pour faire du bien à la planète s’articulent autour de la consommation locale et de saison, la réduction des déchets, les économies d’énergie, la valorisation de l’eau et la reconnexion à la nature.

Munis de leur petite laine, les jeunes citoyens de demain partiront en outre, dans certaines écoles, à la chasse au gaspillage énergétique. Ordinateurs, lumières, chauffages, batteries… Quelles sont les sources visibles et invisibles de consommation électrique et de chaleur au sein de l’école? Sur la piste des habitudes durables de consommation, les élèves auront ainsi l’opportunité de s’interroger sur les 15 à 50 équipements qui, à la maison, sont en veille en permanence.

D’autres activités seront également organisées par chaque établissement, comme la préparation collective d’une soupe chaude aux légumes de saisons ou l’isolation du bureau de chef d’atelier par les élèves de l' »ecoteam » à l’école secondaire La Cordée de Colfontaine.