Pieter De Crem persiste et signe: le CD&V ne montera pas dans une coalition Vivaldi

Le CD&V ne montera pas dans une majorité avec les socialistes, les libéraux et les verts, a rappelé vendredi midi le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem devant le Cercle de Lorraine, réitérant des propos tenus plus tôt dans la semaine sur LN24.

Pieter De Crem a affirmé s’exprimer en concertation avec son président de parti Joachim Coens. Les chrétiens-démocrates flamands continuent donc de soutenir qu’une majorité dans le groupe linguistique néerlandophone, ce qui rend la N-VA incontournable, est « absolument nécessaire ».

« Vivaldi est pour nous synonyme de quelque chose qui sonnait déjà faux au départ. Il n’y a pas de partition pour cela », a déclaré le ministre. Le CD&V maintient donc sa ligne, à savoir constituer un gouvernement avec les plus grands partis des communautés française et flamande, à savoir le PS et la N-VA.

Pieter De Crem a par ailleurs fait remarquer que le CD&V n’était par contre pas indispensable dans une formule arc-en-ciel élargie rassemblant les socialistes, les libéraux, les verts et le cdH et/ou DéFI.

Vendredi matin, le président du PS Paul Magnette a fait part de son ras-le-bol de se voir contraint de discuter avec la N-VA. « Combien de fois devrai-je encore dire que le PS n’a aucune envie de gérer avec eux? », a-t-il lancé. Le PS tiendra lundi un bureau de parti très attendu, le jour où le chargé de mission royale Koen Geens (CD&V) est attendu au Palais pour rendre son rapport au Roi.