Perquisitions au siège de l’ISPPC: plusieurs bureaux ont été fouillés

C’est la suite de l’enquête en cours dans le cadre d’une instruction ouverte par le parquet de Charleroi pour prise illégale d’intérêt et corruption à l’intercommunale de santé publique du pays de Charleroi (ISPPC): des inspecteurs de l’office central de répression et de la corruption (police fédérale) ont procédé ce jeudi matin à une perquisition au siège de l’intercommunale, dans les locaux de l’Espace Santé. 

Plusieurs bureaux ont été fouillés, notamment celui de l’ancien directeur des régies techniques licencié après la mise à jour d’un faux diplôme d’ingénieur. Ce dernier est soupçonné d’avoir détourné des équipements et de la main d’oeuvre pour l’aménagement d’un restaurant privé à Mont-sur-Marchienne. Une lettre de dénonciation anonyme en avait averti les autorités judiciaires et le président du comité de direction.