Paul Magnette et l’e-commerce, tout ça pour ça

Le journaliste flamand d’Humo qui a interviewé Paul Magnette (et Thomas Dermine rappelons-le) a réagi, vendredi – soit très tard, puisque c’est quatre jours après les faits – via Twitter, précisant qu’il s’agissait bien, selon lui, d’une provocation de la part du carolo qui souriait lorsqu’il prononça cette phrase. Notre confrère aurait au moins dû le préciser dans son article, cela aurait probablement évité le rétropédalage du président du PS contraint de se justifier et les attaques politiques que n’ont pas manqué de lui faire subir ses adversaires.

On se demande aussi pourquoi, le journaliste n’a pas réagi plus tôt sur Twitter ou sur un autre support  ? Précisons que le fait de poser cette question ne doit pas non plus ouvrir la porte aux habituels tenants du complot politique permanent qui n’attendent qu’une zone d’ombre pour s’y engouffrer. On a juste envie d’écrire pour en finir avec cette histoire : tout ça pour ça.