« Notre société n’acceptera jamais la violence aveugle », Alexander De Croo réagit à la manifestation contre les mesures sanitaires

« Notre société n’acceptera jamais la violence aveugle, et encore moins à l’égard de nos forces de l’ordre », a déclaré dimanche soir le Premier ministre Alexander De Croo via son porte-parole, en réaction aux émeutes qui ont suivi une nouvelle manifestation contre les mesures sanitaires à Bruxelles. « La liberté d’expression est l’un des fondements de notre société. Chacun est libre de manifester son opinion. Mais notre société n’acceptera jamais la violence aveugle, et encore moins à l’égard de nos forces de l’ordre. Les personnes impliquées ce dimanche seront poursuivies », selon la déclaration du Premier ministre.

Des images de violences envers la police circulaient dimanche après-midi sur les réseaux sociaux, montrant notamment des policiers retranchés dans une bouche de métro après avoir été pris à partie par des protestataires.

« Journée difficile aujourd’hui sur Bruxelles », a pour sa part tweeté le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close. « Rien ne peut justifier les agressions physiques dont ont été victimes les forces de l’ordre. En concertation avec le procureur du Roi nous ferons tout pour identifier les auteurs. »

Au total, trois policiers et 12 manifestants ont été emmenés à l’hôpital, mais aucun d’entre eux n’est en danger de mort, a communiqué la police bruxelloise vers 19h00. « Une soixantaine de personnes a été arrêtée administrativement et une dizaine judiciairement pour détention ou jet de projectiles, notamment des matériaux inflammables, rébellion et dégradation de biens publics. »