« Non, les avocats ne sont pas au-dessus des lois. Personne n’échappe aux règles »

La question a déjà été posée à de multiples reprises, mais elle a refait surface lors de cette crise sanitaire qui a vu certains avocats dévier quelque peu des règles de déontologie propres à la profession.Des justiciables dénoncent notamment des honoraires disproportionnés, un manque de suivi des dossiers mais surtout, lors de cette période “corona”, de la sollicitation de clientèle à travers les réseaux sociaux.

Des messages plutôt parlants ont été dénoncés par certains citoyens, de type : “Si vous voulez porter plainte contre la ministre de la Santé pour la mauvaise gestion des masques, vous pouvez me contacter ou vous présenter à mon cabinet”. Une forme de démarchage qui ignore la délicatesse qui est de mise au sein de la profession.