Musique et cinéma se mêleront dès jeudi pour la fête de La Fédération Wallonie-Bruxelles

Envie de revoir « C’est arrivé près de chez vous », le faux documentaire qui lança la carrière de Benoît Poelvoorde, 30 ans après sa sortie, ou de vibrer sur les mélodies de Charles et Stephan Eicher? Pour sa fête, la Fédération Wallonie-Bruxelles met les petits plats dans les grands et organise, dès jeudi et jusqu’au 30 septembre, une foule d’évènements gratuits à Bruxelles et au sud du pays. Le traditionnel concert sur la Grand-Place rassemblera vendredi, à partir de 19h30, de nombreux artistes francophones. Le public massé sur les pavés bruxellois pourra ainsi chantonner les refrains de rap édulcoré de BigFlo & Oli et entonner les paroles mélancoliques du chanteur de variété française Benjamin Biolay. En plein coeur de la capitale, la scène accueillera également Lous and the Yakuza, Christophe Willem, Zap Mama, Pierre de Maere, Stephan Eicher, Charles, Suzane, Sofiane Pamart, Ycare, Mentissa, RORI ou encore ML.

Au rayon musique encore, on retrouvera notamment la jeune chanteuse Rori, qui se produira mardi au Rideau Rouge, à Lasne, tandis que le spectacle poétique et engagé « Nina New Dawn », autour de la chanteuse Nina Simone, prendra ses quartiers samedi à Liège. L’indie rock du groupe Constantine enveloppera également l’Entrepôt à Arlon pour débuter le week-end, suivi du son éthéré ou plus énergique d’Eosine et du groove afro-cubain de Gros Coeur.

Côté salles obscures et pellicule, plusieurs cinémas wallons et bruxellois mettront à l’honneur des films cultes ou moins connus. « C’est arrivé près de chez vous » sera diffusé de Jupille à Hoton, en passant par Rixensart, Tamines ou Gedinne. « Fils de Plouc » se jouera, lui, dans le centre de Bruxelles et à l’Imagix de Tournai.

Ces festivités célèbrent chaque année l’existence de la fédération créée en 1970, que la naissance du Conseil culturel de la Communauté française (actuel Parlement de la FWB) confirma en 1971. Elles se tiennent la semaine du 27 septembre, en écho à la retraite, dans la nuit du 26 au 27 septembre 1830, des troupes hollandaises, entrées dans Bruxelles quatre jours plus tôt.