Marcourt ou le crépuscule politique d’un Liégeois militant

L’ancien ministre wallon de l’Économie, Jean-Claude Marcourt (PS), est désormais installé au perchoir du Parlement de Wallonie. Une position de repli temporaire avant de rebondir au fédéral comme vice-Premier ministre, lorsque ce pays aura un gouvernement ? Le scénario a souvent été échafaudé. Mais il tient de moins en moins la route. Parce qu’il n’est pas certain que le Liégeois ait envie de rebondir à ce niveau de pouvoir qu’il a déjà connu comme chef de cabinet. Peut-être aussi parce que ses liens avec l’affaire Nethys gênent son parti. Le CEO ad interim de Nethys, Renaud Witmeur (PS), aurait, selon Sudpresse, insisté, auprès des ministres PS du gouvernement wallon, sur la nécessité de ne plus lui confier de responsabilité ministérielle. Par ailleurs, ses tentatives récentes pour placer un socialiste liégeois à la tête de l’aéroport de Liège, dont Nethys est actionnaire, auraient été contrées pour y mettre un professionnel du secteur.