Malgré un budget fédéral serré, la ministre Verlinden ne veut pas revenir sur la hausse de salaires promise aux policiers

Les syndicats policiers et la ministre ont conclu début 2022, après des mois de négociations, un accord social portant sur une revalorisation salariale structurelle, de 5% en moyenne. Des adaptations de fin de carrière et de meilleures conditions de travail étaient également au menu.

L’argent devant permettre de concrétiser de telles intentions doit cependant encore être trouvé. Le budget fédéral de 2023 risquant d’être bien imprégné de rouge, ce type de dépenses supplémentaires pourrait être remis en question.

« J’ai confiance dans le fait que mes collègues soutiendront l’accord sectoriel », a déclaré Mme Verlinden sur les ondes de Radio 1. « J’ai reçu au Parlement beaucoup de soutien au sein de toutes les fractions en vue de renforcer les services de sécurité. Après des années de désinvestissement, il faut inverser la tendance. »

Elle renvoie également au contexte criminel actuel, notamment à Anvers. « Chez nous comme à l’étranger, les criminels ne sont pas en reste. Ils ne reculent devant aucune forme de violence ou de menace et nous devons répondre à ce phénomène avec plus de personnes sur le terrain, plus de personnes au sein de la police judiciaire et une meilleure coopération internationale. »