L’usage du Covid Safety Ticket ou coronopass est renforcé : tout ce qui change

Jusqu’ici, le Covid Safety Ticket était taillé pour réguler uniquement les grands événements (plus de 1.500 personnes), notamment le Pukkelpop ou Tomorrowland (annulés depuis). Ce sera moins vrai demain, puisque le Codeco de ce 20 août vient de trancher l’élargissement de ce coronapass, sans pour autant le rendre obligatoire. Le point complet.

Cas de figure où le Covid Safety Ticket ne sera pas nécessaire :

A partir du 1er septembre, les restrictions seront levées pour les événements à l’intérieur de moins de 200 spectateurs et pour les événements en plein air de moins de 400 spectateurs (sauf si l’autorité locale compétente en décide autrement). Cela signifie que tous ces événements pourront se tenir, à compter du 1/9, sans masques, ni distanciation, ni Covid Safety Ticket. On parle d’événements privés (mariages, réceptions,…) mais également d’événements publics organisés.

Aussi, le Codeco a fermement réaffirmé qu’il n’avait pas l’intention de rendre le Covid Safety Ticket obligatoire pour accéder à des activités telles que les restaurants, les cafés, les cinémas, etc., à l’inverse de ce que le pass sanitaire français impose dans l’Hexagone.

Cas de figure où le Covid Safety Ticket pourra être employé :

Pour les événements à l’intérieur réunissant 200 spectateurs ou plus et les événements en plein air réunissant 400 spectateurs ou plus, les organisateurs qui le souhaitent PEUVENT (et non « doivent ») utiliser le Covid Safe Ticket (CST), à partir du 1er septembre, afin d’y limiter l’accès aux seules personnes munies de ce coronpass. Dans ce cas de figure, les obligations concernant le masque et la distance sociale sautent.

Il sera toujours possible d’organiser des événements de plus de 200 personnes en intérieur ou 400 en extérieur sans exiger le Covid Safety Ticket, mais, dans ce cas, il sera obligatoire d’y faire porter le masque à chaque participant et d’y garantir le respect de la distanciation sociale.

Pour rappel, être détenteur d’un Covid Safety Ticket valide signifie soit avoir été vacciné complètement (deux doses + 14 jours ou une dose du vaccin Johnson + 4 semaines), soit pouvoir présenter un test PCR négatif effectué dans les dernières 48 heures soit un test antigène rapide avec une durée de validité maximale de 24 heures. Pour les événements de plusieurs jours, ce court délai, choisi à dessein, implique l’obligation d’organiser un testing à chaque entrée à l’événement.

À partir du 1er octobre, un nouvel assousplissment interviendra : ces seuils seront applicables aux événements à l’intérieur de plus de 500 spectateurs et aux événements en plein air de plus de 750 spectateurs.