Longs trajets : un conducteur sur deux somnole au volant


Deux tiers des conducteurs qui font plus de 400 km indiquent ressentir de la fatigue.

Frontal,Collision,Of,A,Car,With,A,Truck
©Shutterstock

Parmi les nombreux accidents avec blessés se produisant chaque année en Belgique, ceux impliquant un conducteur somnolent font partie de ceux qui ont les conséquences les plus graves. Pour la simple et bonne raison que l’automobiliste, lorsqu’il s’endort et dévie de sa trajectoire, ne freine quasiment pas au moment de l’impact. En Belgique,…

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Abonnement sans engagement

Sur le même sujet