Les stages et camps d’été, y compris à l’étranger, seront autorisés à partir du 1er juillet

Un comité de concertation réunissant les différents gouvernements (fédéral et entités fédérées) et des experts se réunissait ce vendredi pour définir les modalités d’organisation des camps, stages et autres activités d’été pour jeunes après le déconfinement.

Les enfants et jeunes pourront bien partir cet été en camp (scout, par exemple), a annoncé vendredi en fin d’après-midi le ministre flamand en charge de la Jeunesse, Benjamin Dalle (CD&V). Les camps à l’étranger pourront également avoir lieu, mais seulement s’ils se tiennent à 150 kilomètres de la frontière.

Une des principales conditions mises en place pour assurer la sécurité et limiter le risque dans le cadre de la pandémie de Covid-19 est la limitation des groupes à 50 personnes, accompagnateurs compris. Il s’agirait donc de « silos », comme dans l’enseignement, qui doivent éviter les contacts entre eux. Il n’y aura pas de visite autorisée. 

Le port du masque ne sera pas imposé dans le camp.

Pour ce qui est des maisons de jeunes, elles pourront également accueillir jusqu’à 50 personnes. Aucune activité horeca n’est autorisée.