Les radars pourront bientôt contrôler les interdictions de circuler pour les camions

La commission Mobilité de la Chambre a approuvé mardi une proposition de loi en ce sens portée par le député Joris Vandenbroucke (Vooruit). À la demande de la N-VA, une deuxième lecture sera nécessaire. Plusieurs villes et communes ont procédé ces dernières années à des interdictions de circulation des camions à certaines heures de la journée, par exemple lors des entrées et sorties d’écoles.

Un problème pour contrôler la mesure est toutefois apparu. L’infraction ne peut en effet être établie que lorsqu’une unité de police constate sur place un non-respect de l’interdiction. La proposition de loi votée mardi permet de contrôler l’interdiction via des caméras automatiques.

« Si nous voulons un environnement scolaire sûr, nous devons augmenter les possibilités de sanctionner les camions qui bravent les interdictions », a justifié le député. « À quoi servent les règles si elles ne sont pas contrôlées? Grâce à ces simples ajustements, nous nous assurons qu’aucun trafic de poids lourds ne s’aventure près des enfants pendant les périodes de forte fréquentation autour de nos écoles. »

Le texte a été approuvé article par article et le vote sur l’ensemble aura lieu, à la demande de la N-VA, lors d’une séance de commission ultérieure. Le député nationaliste flamand Wouter Raskin a insisté pour obtenir des avis, du Conseil d’État d’une part et des Régions d’autre part. A ses yeux, il pourrait exister un problème de compétence. Joris Vandenbroucke lui a assuré que toutes les parties prenantes étaient favorables à la mesure.