Les quatre partis de l’ancienne majorité « suédoise » se ressoudent


Les quatre partis de l'ancienne majorité "suédoise" se ressoudent

Politique belge

Frédéric Chardon

Abonnés Publié le à – Mis à jour le à

L’arrivée d’Egbert Lachaert au sommet de l’Open VLD vient de lever l’une des inconnues de l’équation fédérale : le balancier politique envoie durablement les libéraux flamands vers la droite. En phase avec Paul Magnette, Gwendolyn Rutten, l’ancienne présidente, était en faveur de la coalition Vivaldi, une formule de gouvernement sans les nationalistes flamands. Avec Lachaert, ce sont les partisans du lien avec la N-VA qui l’emportent (Alexander De Croo, Vincent Van Quickenborne…).