Les maisons de repos privées peuvent aussi faire appel temporairement à des volontaires

La possibilité pour les maisons de repos de faire appel temporairement à des volontaires pour les aider à faire face à un faible taux de présence du personnel est étendue aux institutions privées, a indiqué dimanche la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block.

Les maisons de repos et de soins publiques ont actuellement déjà cette possibilité, vu que la propagation du coronavirus a entraîné une augmentation du nombre de travailleurs malades ou en quarantaine. Pour étendre cette souplesse aux maisons de repos privées, Mme De Block (Open Vld) prévoit une adaptation temporaire de la loi sur le volontariat. Elle sera conditionnée au fait que l’institution n’utilise pas le système de chômage temporaire pour son personnel. 

« Les volontaires sont là pour aider le personnel en place. L’objectif n’est pas que les institutions privées remplacent leur personnel par des volontaires », commente Mme De Block. Le recours à des volontaires pourra se faire pendant une période limitée allant du 1er mai au 30 juin prochains. Le dispositif sera d’application dans les résidences pour personnes âgées, les maisons de repos et de soins et les établissements d’accueil ou d’hébergement pour personnes âgées du secteur commercial privé