« Les enseignants ne sont pas assez formés au fait religieux », explique ce spécialiste du devenir de l’islam en Belgique

Abonnés Bosco D’Otreppe Publié le – Mis à jour le

Belgique

Sociologue à l’UCLouvain, Felice Dassetto est un des plus grands connaisseurs du devenir de l’islam en Belgique. En mai, il publiait Jihad u Akbar. Il y réalisait une synthèse historique des courants qui, dans l’islam sunnite, prônent l’idée d’un djihad radical et terroriste.

Observez-vous l’inscription durable du fait religieux à l’école, à travers la confession musulmane de nombreux élèves ?

(…)