Le sous-variant BA.2 représente 5% des contaminations par Omicron: « Il deviendra probablement dominant dans notre pays aussi »

Au total, le variant Omicron représente 98,5% de toutes les infections au coronavirus en Belgique. Delta, lui, n’est plus qu’à l’origine de 1,5% des contaminations. Le sous-variant BA.2 a été découvert en Belgique à la fin du mois de décembre 2021 et se développe plutôt lentement jusqu’à présent. Fin du mois de janvier, le BA.2 représentait environ 2% de l’ensemble des infections. Au Danemark, en revanche, la moitié des cas sont déjà liés à ce sous-variant.

Selon une récente étude danoise, le BA.2 est légèrement plus contagieux que le sous-variant le plus répandu actuellement, appelé BA.1. Une personne infectée par le BA.2, a un risque moyen de 39 % d’infecter un membre du même ménage au cours de la première semaine. Ce pourcentage s’élève à 29% pour le BA.1.

« Le BA.2 deviendra probablement dominant dans notre pays aussi », a expliqué le virologue Van Ranst. « Mais pour le moment, cette plus grande infectiosité n’est pas encore visible dans notre pays. Nous continuerons à la surveiller. »

Un premier cas du sous-variant BA.3 a été détecté le 28 janvier à l’hôpital Jessa de Hasselt. Un seul cluster de BA.3 est actuellement connu, ce qui représente une poignée de cas.