Le Roi Philippe donne des conseils à sa fille Elisabeth sur son futur rôle de reine : « La monarchie est au service des gens »

On peut être Roi, on n’en est pas moins père. Il faut se souvenir de Philippe, alors prince, le 25 octobre 2001, parlant de son premier enfant avec une émotion émerveillée : « Je lui ai donné le bain et j’ai aimé ça. Elle est magnifique, c’est une vraie petite femme ».

A l’occasion des 18 ans d’Elisabeth, le père de quatre enfants devenu Roi des Belges a pris la parole lors de la cérémonie organisée pour les 18 ans de sa fille aînée. Il a bien sûr parlé de la fonction que la princesse héritière sera amenée à endosser : « La monarchie est une institution avant tout humaine. Elle est au service des gens. Chaque Roi ou Reine, avec sa personnalité propre, est appelé à mettre en valeur et à stimuler le meilleur en chacun. C’est cela être Roi des Belges« .

Mais le roi Philippe a aussi voulu s’adresser à sa fille, lui dire combien il est fier d’elle à l’occasion symbolique de sa majorité : « Ta maman et moi sommes très heureux de t’avoir pour fille. Nous sommes fiers de toi et de la manière dont tu prends ta vie en main. N’aie pas peur d’avancer, de relever les défis. Ce sont autant d’occasions d’une rencontre plus profonde avec soi-même et les autres. Tu rayonnes, tu as tant de qualités, je suis sûr que cela apportera beaucoup de bonheur à tous ceux que tu rencontreras ».

S’adressant aussi à toute la jeunesse du pays, il conclut sur la jeunesse de sa fille avec émotion : « Bon anniversaire, ma chère Elisabeth. Déploie tes ailes. Sois heureuse. C’est ce que je te souhaite de tout cœur, c’est ce que nous te souhaitons tous ».

Voici le discours : 

Chère Elisabeth,

Tu as aujourd’hui dix-huit ans. Nous sommes très heureux de fêter avec toi cette étape importante de ta vie.

Quand j’avais dix-huit ans, deux questions m’animaient : Qui suis-je vraiment ? Et : Que puis-je faire de ma vie ? Ces questions, j’en suis sûr, sont aussi les tiennes, comme celles des jeunes de ton âge. C’est le propre de la jeunesse de chercher sa voie et de vouloir marquer sa différence.

A chaque génération, la jeunesse est une source d’énergie nouvelle pour nos sociétés. Ta génération en particulier a développé un sens aigu des enjeux sociétaux, climatiques et environnementaux. Vous aspirez à une société plus juste, plus équitable, plus solidaire. Vous êtes pleinement conscients que nos ressources naturelles ne sont pas illimitées. Vous savez que nos modes de vie devront évoluer. Cela vous rend critiques, mais aussi inventifs et créatifs.

Comme tous les jeunes, tu aspires à la liberté. Être libre, c’est être autonome et prendre ses responsabilités. Mais c’est aussi s’ouvrir à l’autre, à l’imprévu et à l’inconnu. C’est croire en soi, mais aussi accepter ses limites et assumer ses erreurs. Finalement, être libre, c’est répondre à l’appel de la vie.

Chère Elisabeth,

Ta maman et moi sommes très heureux de t’avoir pour fille. Nous sommes fiers de toi et de la manière dont tu prends ta vie en main. N’aie pas peur d’avancer, de relever les défis. Ce sont autant d’occasions d’une rencontre plus profonde avec soi-même et les autres. Tu rayonnes, tu as tant de qualités, je suis sûr que cela apportera beaucoup de bonheur à tous ceux que tu rencontreras.

La Belgique est un pays qui trouve sa richesse et sa force dans sa diversité et dans son capital humain.

La monarchie est une institution avant tout humaine. Elle est au service des gens. Chaque Roi ou Reine, avec sa personnalité propre, est appelé à mettre en valeur et à stimuler le meilleur en chacun. C’est cela être « Roi des Belges ».

L’ordre de Léopold que je vais te remettre dans un instant est un ordre national créé par notre ancêtre Léopold Ier. Il est aussi familial. Il symbolise tant la dignité de notre pays que celle de notre famille. Je souhaite que tu le voies comme un encouragement, comme une marque de confiance.

Bon anniversaire, ma chère Elisabeth. Déploie tes ailes. Sois heureuse. C’est ce que je te souhaite de tout cœur, c’est ce que nous te souhaitons tous.