Le réseau d’accueil pour demandeurs d’asile est saturé : « Le risque que des gens soient envoyés à la rue est grand » (Mise à jour)

Des tentes de l'armée ont été installées dans un centre d'acueil à Jumet. Une solution temporaire avant l'arrivée de préfabriqués.

Des tentes de l’armée ont été installées dans un centre d’acueil à Jumet. Une solution temporaire avant l’arrivée de préfabriqués.

SociétéAnalyse

Sarah Freres

Abonnés Publié le – Mis à jour le

« C’est pas la panacée.” Ça caille dans les six nouvelles unités mobiles du centre d’accueil pour demandeurs d’asile de Jumet, situé dans le zoning industriel près de l’aéroport carolo. En attendant la livraison de préfabriqués, ces tentes utilisées par l’armée lors de missions à l’étranger ont été réquisitionnées par Fedasil, l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile, confrontée à la saturation de son réseau. En 2015, elles étaient là aussi, en face d’un terrain de basket aux paniers quasiment dépourvus de filet.