Le privé contrôlera la sécurité de tous les quartiers militaires d’ici 2030: « C’est antidémocratique mais aussi une forme de faillite de l’État »

Abonnés Antoine Clevers Publié le – Mis à jour le

Politique belge La Défense accélère le processus d’externalisation de certains services. Le socialiste Christophe Lacroix s’en inquiète.

L’armée donne un coup d’accélérateur à l’externalisation de certains de ses services. D’ici la fin octobre, la sécurité de cinq quartiers militaires sera entre les mains de firmes privées, puis l’ensemble des quartiers d’ici 2030, selon un calendrier avancé par le ministre de la Défense, Didier Reynders (MR), en réponse à une question parlementaire écrite du député Christophe Lacroix (PS).

(…)