Le CA de la SNCB valide le projet de plan d’investissements 2023-2032

« Ces plans traduisent un projet industriel, robuste et intégré pour les 10 ans à venir, avec comme objectifs clairs d’étendre l’offre de trains à hauteur de 10% à horizon 2032, d’accroître le nombre de voyageurs de 30% et d’améliorer considérablement l’expérience clients », commente la SNCB. Ils devraient également conduire « à une réduction de la dette à hauteur d’un milliard d’euros » sur cette période.

Ces plans constituent un prérequis dans le parcours d’approbation du futur contrat de service public 2023-2032 entre l’Etat et la SNCB. Ils vont désormais être transmis au ministre de tutelle, Georges Gilkinet, avec pour objectif l’approbation définitive des plans et du contrat de service public avant la fin de l’année.

« Nous entrons petit à petit dans la phase finale du parcours qui doit nous conduire à l’adoption d’un nouveau Contrat de Service Public entre la SNCB et l’Etat belge. Ce document est un outil essentiel, attendu depuis plus d’une décennie, le dernier contrat de gestion de la SNCB datant de 2008 », se réjouit le ministre de la Mobilité. « Progressivement, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et pour résorber 15 ans de désinvestissement dans le rail en Belgique et pour en faire la colonne vertébrale de la mobilité de demain. »