L’ASMR peut-il booster la concentration pendant le blocus?

L’ASMR, c’est quoi?

L’ASMR est un véritable phénomène depuis plusieurs années déjà. Il peut être défini comme une sensation de bien-être (picotement, frisson) provoquée par un stimulus auditif. Cela peut aller d’un chuchotement, à un bruit d’ongle sur des objets en passant par des mousses qu’on frotte doucement. Les vertus de l’ASMR seraient nombreuses, parmi lesquelles la relaxation, l’augmentation de la productivité ou encore la concentration. Ces vidéos font en tout cas des dizaines de millions de vues, et réunissent une communauté de millions de personnes à travers le monde.

Quels sont les bienfaits de l’ASMR?

« Personnellement, je regarde de l’ASMR avant d’aller me coucher », nous explique Nanou Phillips, une Belge de 15 ans, qui possède 1 million d’abonnés sur sa chaine Youtube consacrée à l’ASMR. « C’est relaxant et apaisant. Je pense que si ma chaine a autant de succès, c’est parce que ça aide les gens à se calmer. Je reçois souvent des messages de personnes stressées qui me disent que ça les a aidées. »

De temps à autre, Nanou propose également des vidéos destinées à être écoutées en étudiant. « J’ai beaucoup de jeunes qui me suivent, donc je poste parfois des vidéos à écouter pendant qu’ils étudient. Dans ces vidéos, je ne parle pas, afin qu’ils puissent se concentrer sur ce qu’ils sont en train de faire. »

« Il m’arrive d’écouter de l’ASMR quand j’étudie », nous raconte Anaïs, étudiante en haute école, « mais je le fais surtout l’après-midi, quand j’ai déjà étudié beaucoup et que je dois me reconcentrer. J’aime aussi en écouter durant mes pauses, histoire qu’elles soient vraiment revigorantes. »

Est-ce que l’ASMR aide vraiment à étudier?

En réalité, les études sur le sujet manquent un peu. D’autant que tout le monde est différent face à ces stimuli. Certains apprécieront les vidéos d’ASMR, d’autres trouveront ces bruits dérangeants voire oppressants.

Une étude menée par l’Université de Sheffield et celle de Manchester explique tout de même que l’ASMR permet de réduire la fréquence cardiaque des personnes qui en écoutent. Pour en arriver à cette conclusion, les experts ont divisé les participants en deux groupes : un groupe qui a l’habitude d’écouter de l’ASMR et un groupe qui n’en écoutait jamais. Ils les ont ensuite invités à regarder des vidéos d’ASMR, tout en mesurant leur fréquence cardiaque. Il est apparu que la fréquence cardiaque des personnes qui ont l’habitude d’écouter de l’ASMR avait diminué (-3 battements par minute) lorsqu’elles étaient devant ces vidéos. Leurs sentiments positifs de relaxation, eux, ont augmenté.

« Ce qui est intéressant, c’est que les réductions moyennes de la fréquence cardiaque étaient comparables à d’autres résultats de recherche sur les effets physiologiques des techniques de réduction du stress telles que la musique et la pleine conscience », concluent les auteurs de l’étude.

L’ASMR aurait donc des vertus relaxantes pour celles et ceux qui y sont sensibles, ce qui leur permettrait donc d’étudier en étant moins stressés. Mais, comme on l’a dit, tout le monde n’y sera pas sensible de la même manière. Chacun doit donc trouver sa propre façon d’étudier.