La nuit du réveillon a été mouvementée, notamment à Bruxelles

Les six zones de police actives dans la région ont procédé à 690 interventions. Les agents de la police locale ont été visés à plusieurs reprises par des jets de projectiles. Dans la capitale, les troubles ont mené à l’arrestation de 160 personnes : 21 arrestations judiciaires et 139 arrestations administratives au total.

“Deux fois plus que normalement”

Les pompiers bruxellois, eux, sont intervenus à 700 reprises dans la nuit du Nouvel An. “C’est deux fois plus que dans des circonstances normales”, a indiqué dimanche un porte-parole. Plusieurs fois ciblés par des tirs de feux d’artifice, ils ont dû abandonner leur matériel à certains endroits. “La police a sécurisé les lieux, a expliqué le porte-parole des hommes du feu. Nos hommes ont traversé cette nuit agitée sans blessure physique, mais sur le plan psychologique c’est une autre histoire.” Tous les incendies, dont celui d’un terrain de football, ont malgré tout pu être maîtrisés.

Des perturbations Stib

Toujours dans la capitale, des perturbations ont également touché les transports en commun de la Stib. Le trafic de plusieurs lignes de tram et de bus a dû être interrompu à cause d’actes de vandalisme perpétrés après les douze coups de minuit. Mais tout était revenu à la normale dimanche.

Bruxelles n’a pas eu le monopole des incidents. Les pompiers de la zone de secours Vesdre Hoëgne et Plateau sont par exemple sortis à une centaine de reprises en 24 heures, pendant la journée et la nuit du réveillon. Leurs interventions étaient surtout en lien avec les rafales de vent, pour des objets qui entravaient la voie publique. Mais ils ont dû réagir également à quelques débuts d’incendie liés au passage à l’an neuf.

Un blessé à Anvers

À Anvers, la police a été amenée à intervenir des dizaines de fois. Elle a dû disperser la foule en divers endroits et a été caillassée dans quelques quartiers. Bagarres, véhicules endommagés, vélos incendiés… Là aussi, plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées. Un homme a été grièvement blessé pendant le feu d’artifice de Nouvel An dans la métropole flamande. Les services de secours ont eu du mal à arriver jusqu’à la victime, tombée d’une grande hauteur, en raison de la foule.

Enfin, des feux d’artifice ont également été tirés vers des bus et des trams en Flandre orientale et plusieurs abris situés à des arrêts du réseau De Lijn ont été endommagés.