La justice confond-elle les gens du voyage avec une organisation criminelle ?

Ce fut la plus grosse opération policière des 20 dernières années. Le 7 mai, 1 200 policiers visaient une organisation criminelle active dans le détournement de voitures. Quelque 250 lieux étaient perquisitionnés, pour la plupart occupés par la communauté des « gens du voyage ». Évalués à 7 000, ceux-ci sont belges et voyagent de moins en moins, quasi toujours à l’intérieur des frontières belges. La justice n’a-t-elle pas visé la communauté des gens du voyage qui serait ainsi assimilée dans son ensemble à une organisation criminelle ? (…)