La gestion du virus provoque des tensions au gouvernemement wallon

Lorsque l’attelage PS-MR-Écolo s’est formé, en Wallonie, dans les circonstances que l’on n’a pas oubliées (la tentative du Coquelicot, etc.), des tensions étaient à craindre à court, moyen et long terme. Les premiers mois, si ce n’est le dossier prosumer – une contribution demandée aux détenteurs de panneaux photovoltaïques – qui, dès le départ, créait des tensions entre le MR qui avait promis de reporter cette contribution et Écolo qui gère le dossier sans faire de zèle, l’ambiance était plutôt bonne. L’excellente entente entre les ministres Crucke (MR), Henry (Écolo) et Dermagne (PS) était mise en avant et tous s’accordaient à reconnaître au ministre-Président Di Rupo (PS), de grandes qualités et une réelle expérience.

Et puis un virus est venu perturber tout ça. Et plomber, sans doute, toutes les belles ambitions affichées en début de législature