La Flandre n’est pas en voie d’atteindre ses objectifs climatiques

Après l’année 2020, marquée par la pandémie de coronavirus, les émissions flamandes de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse: le nord du pays a ainsi émis environ 72 mégatonnes, contre 69 mégatonnes en 2020, ce qui représente une augmentation de 4%. En 2020, l’agence flamande pour l’environnement (VMM, Vlaamse Milieumaatschappij) avait observé une baisse de 9% des émissions. La part des émissions de gaz à effets de serre qui ne sont pas couvertes par le système d’échange de quotas d’émission de CO2 de l’UE (ETS), et qui proviennent des petites entreprises, du secteur des transports, de l’agriculture, du traitement des déchets, du chauffage des bâtiments et des habitations, a augmenté d’environ 6%.

Depuis 2005, la Flandre a diminué ses émissions de 4,5 mégatonnes. En l’état, elle n’est pas sur la bonne voie pour atteindre les objectifs assignés par la Commission européenne, qui demandent de réduire les émissions de gaz à effets de serre de 40% d’ici 2030. Dans l’hypothèse d’une trajectoire linéaire, la Flandre aurait déjà dû émettre 12 mégatonnes de moins. Le gouvernement actuel n’est pas non plus près de réduire les émissions de 40%.

La ministre flamande de l’Environnement, Zuhal Demir (N-VA), a souligné que les émissions avaient pourtant diminué depuis le début de la législature. « L’année 2020, placée sous le signe du coronavirus, a été une année tout à fait exceptionnelle avec une contraction de l’économie et une interdiction de voyages non essentiels, qui ont contribué à des chiffres (d’émissions) extrêmement bas. En 2021, l’économie s’est redressée et les quantités d’émissions se sont normalisées », relève-t-elle, soulignant que des « mesures ambitieuses ont été prises l’année dernière », ce qui devrait « améliorer les performances climatiques de la Flandre dans les années à venir ».

Lire également: Zuhal Demir renonce à se rendre à la COP27 en Egypte

Le cabinet de la ministre nationaliste a par ailleurs indiqué que le gouvernement flamand est le premier à avoir introduit une obligation de rénovation, qu’il mise sur l’électrification des véhicules et que l’énergie fossile est rapidement abandonnée. « En outre, la Flandre est la seule région à atteindre les objectifs d’économies d’énergie », fait-on encore valoir.

En Belgique, les efforts en vue d’atteindre les objectifs climatiques se répartissent au sein d’un accord intrabelge entre le fédéral et les trois Régions du pays.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d’autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d’autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.