La Belgique expulse 21 diplomates russes pour espionnage et menace sécuritaire

Les personnes concernées devront quitter le territoire endéans les 15 jours, a précisé la cheffe de la diplomatie belge, lors d’un débat d’actualité sur l’Ukraine en commission des relations extérieures de la Chambre.

Cette décision a été prise en comité ministériel restreint (« kern ») et en concertation avec les Pays-Bas, qui ont fait de même avec des personnes accréditées à l’ambassade de Russie à La Haye, a ajouté Mme Wilmès. Dans le même temps, son homologue néerlandais Wopke Hoekstra annonçait l’expulsion de 17 Russes, selon l’agence de presse ANP.

« Cette décision n’est pas une sanction, elle est uniquement liée à notre sécurité nationale. Les canaux diplomatiques restent ouverts avec la Russie, l’ambassade de Russie peut continuer à fonctionner et nous continuons à prôner le dialogue », a commenté Sophie Wilmès.